Au Gabon, Rose Christiane Ossouka Raponda, la première femme à la tête du gouvernement

franceinfo avec AFP
·2 min de lecture

Le président du Gabon Ali Bongo Ondimba a chargé Rose Christiane Ossouka Raponda de former un nouveau gouvernement. C'est la première femme nommée à la tête de l'exécutif.

Ex-maire de Libreville

Cette annonce a un peu créé la surprise dans le pays. Mais Rose Christiane Ossouka Raponda, 56 ans, est bien connue des Gabonais. Membre du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir, elle a été la première femme élue maire de la capitale Libreville en 2014. Après cinq ans de bons et loyaux services, elle a été propulsée ministre de la Défense en janvier 2019, première femme, là aussi, à occuper ce poste hautement stratégique.

Sa nomination a eu lieu après un Coup d’Etat raté pendant l’absence du président Bongo frappé par un AVC. Rose Christiane Ossouka Raponda avait d'ailleurs prêté serment à l’ambassade du Gabon où Ali Bongo était en convalescence.

Une économiste en "mission"

Economiste de formation et ex-ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, Rose Christiane Ossouka Raponda a notamment pour mission de relancer l'économie du pays après la crise sanitaire du coronavirus.

Sa nomination à la tête du gouvernement intervient quelques mois après le lancement par le pouvoir d'une vaste opération anti-corruption baptisée Scorpion. Laquelle avait mené à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi