Au Gabon, les passionnés de football ne veulent rien rater du Mondial 2022

© AP/Francisco Seco

Belle ambiance à Libreville, le dimanche 20 novembre, à l’occasion du coup d’envoi de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Les Panthères du Gabon ne sont pas qualifiées, mais les Gabonais adorent le football. Ils se sont préparés jusqu’à la dernière minute pour ne rien rater.

Avec notre correspondant au Gabon, Yves-Laurent Goma

Au PK10, Peyo, chef de famille, est dans la rue avec son téléviseur à l’épaule moins d’une heure avant le coup d’envoi du Mondial 2022 : « Je suis obligé d’aller courir chez le réparateur pour essayer de réparer la télévision. Malheureusement, le réparateur a fermé. Je suis "mort" ». À Mindoubé 2, Gyslain Mabika vient enfin d’installer un téléviseur dans son snack-bar : « Les clients m’ont réclamé la télé. Si tu n’as pas de télé, on ne peut pas venir suivre le match chez toi. Je me suis endetté pour acheter une télé ».

« Les femmes d'abord »

Ce jeune couple revient de l’église. Monsieur et madame sont divisés sur la priorité de la télécommande durant le Mondial : « Les femmes d’abord. Et le papa patiente à côté ». « Je ne suis pas d’accord, c’est l’homme d’abord. C’est moi le chef de la maison », répond monsieur.

Deux heures de décalage horaire

►À lire aussi : Le Sénégal attaque la Coupe du monde sans Mané mais sans complexe


Lire la suite sur RFI