Au Festival de Cannes, une ambiance de fin de régime

Photo Felix Vratny/Festival de Cannes

“Le plus grand festival de cinéma au monde ressemble à la cour de France juste avant la révolution de 1789 : figé dans l’étiquette, enfermé dans les conventions hiérarchiques et le clientélisme intellectuel. Beaucoup d’esbroufe, peu de changements.”

Ce constat sans concession, c’est Die Zeit, l’une des plus prestigieuses publications allemandes, qui le livre. Dans un article publié le 25 mai, trois jours avant la clôture de cette 75e édition du Festival de Cannes, l’hebdomadaire souligne “la nervosité” et “le mécontentement” qui régnaient cette année sur la Croisette.

Coup de vieux

Cette nervosité et ce mécontentement ont évidemment beaucoup à voir avec l’état du secteur, après deux années de pandémie et face à la concurrence des plateformes de streaming. Les études se succèdent pour souligner que le cinéma d’art et d’essai a, partout dans le monde, perdu une partie de son public, souligne Die Zeit : “Cette branche de l’industrie du cinéma, qui est mise sous le feu des projecteurs de la Croisette depuis plusieurs décennies et y expose ses réalisateurs les plus renommés comme de gros joyaux dans une vitrine, doit aujourd’hui se battre pour attirer les spectateurs.”

Les films projetés à Cannes redonneront-ils envie à un large public de retourner dans les salles obscures ? Die Zeit semble en douter, qui rappelle et reprend à son compte les critiques émises par Libération à l’annonce de la sélection. Le quotidien français avait déploré le manque de renouvellement des cinéastes invités et la forte présence parmi eux de “quasi-centenaires” : depuis vingt-cinq ans au poste de délégué général du festival, “Thierry Frémaux milite d’évidence pour la retraite à 75 ans”, raillait-il.

Renverser l’ordre établi

“Le festival suscite plus que jamais les critiques pour son manque criant de représentation des femmes (sur les 18 films en compétition, seuls trois ont été réalisés par des femmes)”, poursuit Die Zeit. L’argument des organisateurs, qui assurent préférer la qualité aux quotas, ne le convainc pas :

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles