Au fait, pourquoi le football se joue-t-il à onze ?

© REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le football tel qu’on le connaît est né en Angleterre, au XVIIIe siècle. Ce sont les universitaires qui jouaient à ce sport naissant. Une légende raconte que, étant souvent en internat, ils jouaient chambrée contre chambrée. Or dans chaque dortoir, il y avait dix étudiants. Il suffit donc d’ajouter un surveillant comme gardien de but pour obtenir une équipe. Une autre histoire indique que les universitaires se seraient inspirés du cricket, qui se joue à onze contre onze.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

En réalité, le football a donc vécu longtemps sans règles fixes. En 1848, on tente d’en édicter quelques-unes, baptisées Cambridge Rules, mais elles ne disent rien sur le nombre de joueurs. En 1860, le premier match entre deux équipes non universitaires oppose 16 joueurs de Sheffield à 16 joueurs de HallamEn 1863, la Football Association (FA) se crée ; elle édicte des règles simples, la plupart toujours en vigueur, mais ne dit rien sur le nombre de joueurs, qui reste un vrai sujet de discorde entre clubs. Ainsi, en 1867, quand la fédération du comté de Surrey, au sud de Londres, propose un match à onze contre onze au Cambridge University FC, ce dernier répond par courrier : « Nous jouons au minimum à quinze par équipe et nous ne pouvons pas jouer avec moins de treize joueurs par équipe.»

Tout va s’unifier au fur et à mesure. En 1871, la fédération anglaise énonce qu’il faut jouer à onze et tous les clubs s’y mettent progressivement. En 1882, les fédé...


Lire la suite sur LeJDD