Au fait, où commence l'espace?

·1 min de lecture

Dimanche Richard Branson, le patron de Virgin Galactic, s'envolent avec son avion-fusée vers l'espace. Le 20 juillet, il est suivi de Jeff Bezos, ex-PDG d'Amazon et propriétaire de la société Blue Origin, qui décollera en fusée. Le premier va dépasser une altitude de 80 kilomètres et le second dépassera les 100 kilomètres. Mais l'espace, où est-ce que ça commence? ​L'espace, c'est ce qu'il y a une fois que l'on a quitté la Terre. Mais sa limite n'est pas une frontière claire et établie. Car l'atmosphère terrestre, c'est-à-dire les gaz qui entourent notre planète, ne s'arrête pas d'un coup.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Les gaz se raréfient lentement. Par convention, on désigne comme cosmonaute, astronaute ou encore spationaute toute personne voyageant au-delà de 80 kilomètres au-dessus du niveau de la mer. Et la Fédération aéronautique internationale établit la ligne de Karman à une altitude de 100 kilomètres. Théodore von Karman était un physicien hongro-américain qui a calculé l'altitude à laquelle les gaz de l'atmosphère n'ont plus d'incidence sur les vaisseaux spatiaux quand ils reviennent sur Terre.

200 kilomètres pour l'orbite la plus basse possible

Mais l'orbite la plus basse possible, c'est-à-dire l'endroit où un vaisseau spatial peut rester sans bouger et sans tomber directement vers la Terre pendant quelques jours, se situe à 200 kilomètres. A ce niveau là, on détecte encore des particules de gaz terrestres. Mais il faut aller un peu plus l...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles