Au fait, c’est quoi une « plume de chaleur » ?

© Sipa

« Une vague de chaleur se met en place à partir de mercredi jusqu'au week-end », prévient Météo France dans un communiqué. L'organisme explique que ce phénomène est exceptionnel, tant par son intensité que par sa précocité dans l'année. Une expression revient pour nommer cet épisode : il s'agit d'une « plume de chaleur ». C'est le climatologue Christophe Cassiou, un des auteurs du dernier rapport du Giec, qui l'a souligné le premier sur Twitter et depuis le terme est repris par les médias. Ce n'est pas un terme scientifique.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain   ici

Pourquoi une plume? Car sur les cartes météorologiques montrant l'activité des masses d'air chaudes et froides, le phénomène qui touche la France est une bande étroite et étirée, du sud vers le nord. Comme une plume d'oiseau. Le météorologue utilise aussi les termes de « panache » et de « tentacule » qui vient du sud et qui transporte « un air chaud et sec par les vents de sud ».

La « plume de chaleur » qui se forme actuellement est le résultat de plusieurs phénomènes. Une « goute froide » s'est installée à l'ouest du Portugal, entre les Açores et Madère. Une « goutte froide » (on vous avait déjà expliqué ce phénomène dans une précédente antisèche ) est une poche d'air froid en très haute altitude, qui tournoie (dans le sen inverse des aiguilles d'une montre) sans changer de position. Son mouvement aspire et projette de l'air chaud venu, dans ce cas, du Sahara, du Maghreb et d'Espagne. Météo Franc...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles