"Au Départ", malletier de luxe né en 1834, se relance en s'adressant aux nouveaux voyageurs, les "movers"

Corinne Jeammet

La maison est fondée à Paris en 1834 à l'aube de la Révolution industrielle, lorsque le voyage en train et en bateau transforme la vie quotidienne. En 1847, le premier magasin ouvre en face de la Gare du Nord. Les frères Bertin y proposent malles de voyage élégantes et personnalisées et accessoires de pêche et de chasse. Les années 1920 sont caractérisées par des inventions et des brevets dont celui de sa toile monogramme géométrique à effet 3D comme ceux des concurrents Louis Vuitton, Goyard et Moynat.

La marque au logo Art Déco adopte le slogan "Un beau voyage commence". Pendant la Grande Dépression des années 1930, François Bertin crée la Coopération Industrielle et Commerciale, qui regroupe les malletiers Louis Vuitton, Goyard, Moynat et Au Départ. Elle facilite leurs achats de matières premières et d’articles pour malles. En 1935, la CIC est dissoute. En 1965, Au Départ et Moynat fusionnent. Cette coentreprise durera jusqu'en 1976. En 2019, la marque Au Départ est relancée à Paris.


Hier connue pour ses malles de voyage élégantes et personnalisées, aujourd'hui la marque s'adapte aux nouvelles conditions de voyage et en étendant sa gamme à la maroquinerie. Son atout : une toile monogramme des années 1920 très design et dans la mouvance actuelle, aujourd'hui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi