"Au début, tu dors d’un œil" : Tony Vairelles raconte la détention et sa descente aux enfers

Des pages sport aux pages faits divers. Depuis la nuit du 22 au 23 novembre 2011, la vie de l’attaquant Tony Vairelles a basculé. Accusé avec trois de ses frères d’avoir participé à une fusillade survenue sur le parking d’une discothèque près de Nancy, l’ancien buteur de l’OL a été incarcéré et récemment condamné à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, pour violence avec arme. Il a fait appel de cette décision et s’est livré à nos confrères du Parisien, à l’occasion de la sortie de son autobiographie, intitulée "Balles au centre" (Éditions Hugo Sport).

À lire également

Tony Vairelles, ancien joueur de l’OL, condamné à cinq ans de prison pour violences avec arme

Il a raconté que, malgré les aprioris,

"un footballeur, c’est un type normal en prison". "Quand j’apprends que je vais être incarcéré à Metz, chez l’ennemi juré de Nancy (son club formateur), je me dis que je suis vraiment maudit. Me faire insulter ou avoir des banderoles contre moi à chaque passage par Saint-Symphorien (le stade de Metz), je trouvais ça plutôt flatteur en tant que footballeur, ça voulait dire que je ne laissais personne indifférent. Sauf que la prison, ce n’est pas un terrain de foot, tu te demandes c... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles