Au Conseil scientifique, quatre nouveaux membres… et la fin des consensus ?

·1 min de lecture

Mercredi 17 février, quatre nouveaux spécialistes ont rejoint le conseil scientifique. Le lendemain, cinq membres du même conseil publient une note dans laquelle ils remettent en cause l’instauration d’un nouveau confinement et préconisent l'auto-isolement des personnes âgées.

Branle-bas de combat au conseil scientifique. Ce mercredi 17 février, une publication au Journal Officiel annonçait la nomination de quatre spécialistes, portant leur total à 17. Il s’agit de Thierry Lefrançois, vétérinaire et spécialiste de l’émergence de maladies animales tropicales, Catherine Chirouze, infectiologue au CHU de Besançon, Angèle Consoli, pédopsychiatre à l’hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière, et Olivier Guérin, président de la société française de gériatrie. Des désignations qui interviennent alors que le conseil est vivement critiqué : depuis le 19 janvier, aucun avis de ce dernier n’a été publié, malgré une situation épidémique pour le moins préoccupante.Si les contaminations et décès sont stables depuis plusieurs semaines, ils restent relativement élevés : on recense autour de 20 000 nouveaux cas et 400 décès quotidiens depuis la mi-janvier. " Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas dans les médias que nous ne travaillons pas ", a rétorqué le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy, auprès de l'AFP. De fait, le lendemain, accompagné de quatre des spécialistes œuvrant à ses côtés pour conseiller le gouvernement, il publie un point de vue dans la...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République