Au Congo, Sergueï Lavrov accuse l'Occident du chaos libyen

Au deuxième jour de sa tournée africaine, Sergueï Lavrov a rencontré, mardi, le président Denis Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville. Il a dit soutenir l'organisation, par le chef d'État congolais, d'une conférence de réconciliation inter-libyenne. Le ministre russe des Affaires étrangères en a profiter pour fustiger l'Occident, accusé d'avoir précipité la Libye dans le chaos.

Après la Guinée, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, poursuit sa tournée africaine au Congo-Brazzaville, où il a vilipendé, mardi 4 juin, "l'Occident" et ses supposés "objectifs", tant en Ukraine qu'en Libye. Le chef de la diplomatie russe a dit soutenir l'organisation d'une conférence de réconciliation libyenne.

"Nous soutenons l'initiative du président Denis Sassou Nguesso qui vise à organiser une conférence inter-libyenne", a déclaré le chef de la diplomatie russe devant la presse, après avoir rencontré dans son fief d'Oyo (centre) le chef de l'État congolais, président du comité de haut niveau de l'Union africaine sur la Libye.

Selon Sergueï Lavrov, Denis Sassou Nguesso, "comme d'autres leaders du monde", est persuadé que la conférence sur l'Ukraine prévue mi-juin en Suisse "n'a aucun sens" sans la participation de la Russie.


Lire la suite sur FRANCE 24