Au CHU de Rouen, des exosquelettes pour soulager le dos des salariés

L’innovation au service des salariés du CHU de Rouen (Normandie). Depuis le 12 février, deux robots d’assistance viennent épauler les employés de la cuisine centrale du centre hospitalier. Des exosquelettes qui permettent de réduire les efforts lorsqu’il faut soulever des charges : "Ce sont des machines qui soulagent tout ce qui est mouvement de port de charges au-dessus de la ligne de cœur, au niveau des épaules", expose Cédric Roquigny, cadre responsable du secteur répartition des plats. 5 000 euros l'exosquelette Les deux appareils, qui coûtent 5 000 euros chacun, ont été financés à partir des dons que l’hôpital a reçus lors du premier confinement. Les agents qui préparent près de 12 000 plats par jour ont particulièrement bien accueillis ces aides d’un genre nouveau. En ménageant le dos et les épaules, les employés réduisent les risques de trouble musculaire à long terme. "Dès que je monte les bras, en fait c’est lui qui lève mes bras. Je ne sens plus le poids de la grille en hauteur, c’est lui qui prend le relais, décrit Eva. On est toujours en train de répéter les mêmes mouvements, donc à long terme ça provoque des douleurs. On ne sent plus le squelette, ce n’est pas désagréable à porter". Trois autres appareils ont été commandés. Ils seront testés prochainement dans les services de soin pour aider au soulèvement et au transport des patients.