Au Champ-de-Mars, les supporters d’Emmanuel Macron attendent un quinquennat différent

·1 min de lecture
© AFP

« Je n’en peux plus, je vais pleurer. » Dans la foule réunie au Champ-de-Mars, dimanche avant 20 heures, la musique s’est arrêtée pour laisser place au résultat de l'élection présidentielle . Malgré les derniers sondages rassurants, la petite rumeur dans les rangs du public laisse entendre qu’un doute persiste. Michèle, 71 ans, est en première ligne. Elle scrute l’écran géant sur lequel défile le compte à rebours en décomptant à mesure. Elle a parié sur un score de 58 %.

La foule exulte : Emmanuel Macron l'emporte avec 58,5 % des suffrages, selon l'estimation d'Ipsos. « Je l’avais dit, s'époumone Michèle en agitant son drapeau. Je l’avais bien dit ! ». Un bon score en somme pour un président sortant. Un peu moins bon quand on regarde le taux d’abstention à 28,2 %, pas loin du record, le score inédit du Rassemblement national qui passe pour la première fois la barre des 40 % et que l’on prend en compte le fait qu’une importante partie des électeurs ont probablement surtout fait barrage à Marine Le Pen.

Lire aussi - Présidentielle : Emmanuel Macron au Champ-de-Mars, entre grandiose mise en scène et humilité du discours

Le triomphe humble

Les électeurs le savent, le prochain quinquennat s’annonce difficile et le triomphe humble.  « C’est surtout l’abstention qui m’inquiète », déclare Thomas, 18 ans, qui a voté pour la première fois. « Il y a quand même beaucoup de gens à gauche qui ont refusé de voter pour lui. Il va devoir rassembler et écouter les autres partis pour éviter que...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles