Au Cameroun, Emmanuel Macron et Paul Biya évoquent l'influence russe en Afrique

Le président français Emmanuel Macron était au Cameroun, mardi 26 juillet 2022, première étape de sa tournée africaine, son premier voyage sur le continent depuis sa réélection pour un second mandat fin avril. Il a tenu une conférence de presse commune à Yaoundé avec son homologue Paul Biya, 89 ans et au pouvoir depuis bientôt quarante ans, et la question de l’influence russe sur le continent a été évoquée.

Les deux chefs d’État ont affiché leur satisfaction d’une relation qualifiée par Paul Biya de « fructueuse et mutuellement bénéfique ». Pourtant, en avril, le renouvellement d’un accord de coopération militaire entre Yaoundé et Moscou avait fait tiquer à Paris. Le choix du timing surtout. En pleine guerre en Ukraine et alors que Yaoundé s’est abstenu de voter les sanctions à l’ONU.

Interrogé à ce sujet par nos envoyés spéciaux Amélie Tulet et Boris Vichith, le président camerounais Paul Biya ne fait pas de lien entre ces deux actualités : « Nous avions signé avec ce pays un accord de coopération qui était venu à expiration. On l’a renouvelé et nous l’avons signé. Le voyage de mon ministre en Russie n’avait pas de rapport avec la situation de la guerre en Ukraine. Nous avons l’habitude de signer des accords de ce genre et en Afrique, il y a beaucoup de pays qui ont des accords avec la Russie. Il s’agissait simplement de renouveler l’accord préexistant. »

Lui répondant à distance, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, également en tournée en Afrique, a assuré que son pays allait « significativement accroître » son rôle sur le continent.

(Avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles