Au cœur de la Provence, le rosé varois s'est fait une place parmi les grands vins

Isabelle Dor
Comment les vignerons luttent contre le réchauffement climatique

Avec le retour des beaux jours, il y a aussi les apéritifs. Et à ce jeu-là, le rosé de Provence s'est fait une belle place au soleil ces dernières années. De grands chefs le proposent même aujourd'hui à leurs tables. Parmi eux, il y a un petit poucet en train de devenir un géant : l'appellation des Coteaux varois, créée il y a 25 ans.

Ce matin-là, à la maison des vins des Coteaux varois, à La Celle, deux viticulteurs, un négociant et l'œnologue Bernadette Tourelle participent à une dégustation de contrôle pour le millésime 2016. "On a joli millésime cette année, affirme Bernadette Tourelle. On obtient bien ce caractère fruité, ce caractère floral, l'intensité, la complexité. On a vraiment des rosés pâles, il y a une belle fraîcheur."

Il y a quelques années, on parlait de "piquette"

Les rosés de Provence font désormais partie des grands vins. "Le rosé est devenu un vin à part entière depuis une vingtaine d'années, comme un blanc et un rouge, indique l'œnologue. Ces vins "sont les plus difficiles à élaborer", assure-t-elle, ils demandent "une grande maîtrise de la matière première, le raisin", et une "grande technicité en cave pour éviter toutes les oxydations".

L'appellation Coteaux varois réunit 75 domaines répartis sur 28 communes, entre Saint-Maximin-la-Sainte-Baume et Brignoles. Bruno Latil, surnommé "l'ancêtre", produit du rosé depuis 30 ans à Brignoles. En 1978, quand il succède à ses parents, on parlait de "piquette" : "Je lisais dans les magazines que le rosé était une production confidentielle et qui le deviendrait de plus en plus, raconte-t-il. Cela voulait dire qu'on allait disparaître. Heureusement, on était quelque uns à croire en l'avenir". Ils investissent alors dans le vignoble, dans les caves et dans la formation du personnel. "Le résultat ne s'est pas fait attendre", se réjouit-il, confiant que son plus grand (...) Lire la suite sur Francetv info

Chronique du ciel. Le cri d'alarme des compagnies aériennes françaises
Question de choix. De l'huile de palme durable, c'est possible
Le journal des Outre-mers. Crise en Guyane, un week-end pascal plus apaisé
Planète Géo. La séduisante Lisbonne
Les enfants des livres."Intemporia", coup de cœur de Clara, 17 ans

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages