Au cœur de l’inflammation de type 2, pour comprendre certaines maladies inflammatoires chroniques comme la polypose nasale.

·2 min de lecture

Quand des pathogènes ou des allergènes pénètrent dans le corps, il se défend. Ces agressions extérieures induisent une réponse inflammatoire spécifique, appelée inflammation de type 2. Bien que cette réaction soit tout à fait normale, elle peut être trop intense et trop prolongée, et dans certains cas provoquer des maladies. L’asthme ou l'eczéma sont des maladies qui peuvent être associées à une réaction inflammatoire de type 2, la polypose nasale aussi.

Une inflammation incontrôlable

Les médecins ne parviennent pas toujours à identifier l’élément déclencheur de l’inflammation chez les patients atteints de la polypose nasale. Plusieurs pistes de recherches ont été évoquées comme l’implication des allergies respiratoires ou d’une précédente infection par un micro-organisme. Les conséquences sont bien connues dans le cadre d’une polypose nasale : apparition de polypes, perte de l'odorat et du goût, ou encore un nez encombré ou qui coule, accompagné de douleurs faciales.

À l’échelle cellulaire, les mécanismes de l’inflammation de type 2 dans la polypose nasale sont de mieux en mieux compris par les scientifiques. Les cellules de la muqueuse nasale identifient une menace, et communiquent avec le système immunitaire pour la neutraliser. Les lymphocytes T s’activent et se différencient en lymphocyte Th2. Ils sécrètent alors trois molécules clés dans l’inflammation de type 2 : l’IL-4, l’IL-5 et l’IL-13.

Ces cytokines servent de message de communication entre les lymphocytes différenciés et les autres cellules de l’immunité. Elles indiquent la présence d’une menace et sa localisation. Par chimiotactisme (déplacement de certaines cellules déclenché en présence de cytokines), les éosinophiles et les mastocytes voyagent jusqu’à la muqueuse nasale. De leur côté, les Th2 prolifèrent et amplifient le signal d’alerte.

La naissance des polypes

Les mastocytes stockent dans leur cytoplasme des granules contenant des molécules pro-inflammatoires, comme l’histamine ou le TNF-alpha. Les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles