Au bout du suspense, la France domine la Norvège

EURO 2018 – Au terme d’une rencontre de très haut niveau, les champions du monde en titre se sont imposés sur le fil contre la Norvège (32-31) en ouverture de la compétition à Porec, en Croatie.

La France a démarré l’Euro 2018 pied au plancher (AFP).

Comme attendu, la tranquille victoire en Golden League face à la Norvège il y a huit jours n’était bien qu’une illusion. Avec cette fois toutes leurs forces vives sur le terrain, les vice-champions du monde en titre ont mené la vie dure aux Français. Ces derniers ont d’ailleurs couru après le score une large partie du match avant de prendre l’avantage dans les ultimes secondes.

Disposés en 1-5, les hommes de Didier Dinart ont d’abord parfaitement entamé la partie. Au plus fort de leur domination, les Français ont compté jusqu’à trois buts d’avance (7-4, 12e). Et puis, la machine s’est enrayée. Ou plutôt, la Norvège a trouvé la réponse au système français. Emmenés par un Tonnesen en feu et les parades de Bergerud, les Scandinaves ont progressivement accéléré pour virer en tête à la pause (15-17, 30e). Les Norvégiens ont aussi été bien aidés par la disette offensive des Bleus au coeur de la première mi-temps (0 but entre la 18e et 26e minute).

La France meilleure dans le “money time”
S’appuyant sur son jeu léché et rapide, la Norvège a conservé son avantage en début de deuxième mi-temps sans parvenir à porter le coup fatal à une équipe de France moins souveraine qu’à l’ordinaire. Et puis, pendant le « money time », Gérard a enchaîné les arrêts, Mahé n’a rien raté au jet de 7 mètres et Abalo a retrouvé son coup de poignet pour remettre la France à portée des Norvégiens (26-27, 51e). L’ailier du PSG, omniprésent en fin de match, a porté l’estocade à 60 secondes de la fin. Mais c’est finalement son pendant à l’aile, Michael Guigou, qui a marqué le but décisif. Prochain rendez-vous dimanche face à l’Autriche (18h15).

On a aimé : la 57e minute
Il reste trois minutes à jouer. Menée, la France s’en remet à N’Guessan pour revenir au score. Derrière, l’arrière gauche de Barcelone récupère le ballon pour donner l’avantage aux Bleus mais trouve le poteau de Bergerud. Sur la contre-attaque, Porte se sacrifie pour éviter le but norvégien et prend deux minutes. En supériorité numérique, les Scandinaves ne trouvent pas la faille et laissent Abalo s’envoler sur aile droite. Le tournant du match.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages