• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au Bénin, Macron déclare que "la Russie est l'une des dernières puissances impériales coloniales"

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macron s'est rendu au Bénin le 27 juillet 2022. - Ludovic MARIN
Emmanuel Macron s'est rendu au Bénin le 27 juillet 2022. - Ludovic MARIN

Interrogé sur une possible coupure du gaz russe et des décisions prises par l'Union européenne lors de son déplacement au Bénin, Emmanuel Macron a déclaré ce mercredi que "la Russie est l'une des dernières puissances impériales coloniales".

Un "nouveau type de guerre mondiale hybride"

Alors qu'il avait déjà qualifié l'influence russe de "préoccupante" ce mardi au Cameroun, le président de la République est allé encore plus loin à Cotonou, la capitale béninoise.

"La Russie a commencé, au fond, un nouveau type de guerre mondiale hybride", a-t-il lancé à la fin de sa conférence de presse. "Elle a décidé que l'information, l'énergie et l'alimentation étaient des instruments militaires mis au service d'une guerre impérialiste continentale contre l'Ukraine".

En Afrique, un continent "qui a subi les impérialismes coloniaux", le président Emmanuel Macron alerte les pays contre les promesses russes. "La Russie a décidé d'envahir un pays voisin pour y défendre ses intérêts. Quand vous les voyez poindre leurs têtes chez vous, n'y voyez pas autre chose, même s'ils vous tiennent le discours inverse."

Alors que la justice européenne vient de confirmer la suspension du média russe RT France, Emmanuel Macron attaque la désinformation des médias russes sous couvert d'utiliser des "moyens démocratiques", en faisant croire à un travail journalistique libre.

"La Russie à travers le monde est l'un des pays qui, avec le plus de force, utilise des instruments de propagande. RT France et Sputnik divulgent une propagande au service d'un régime qui les paye", affirme-t-il.

Selon Emmanuel Macron, c'est l'un des outils phares de la Russie pour "mener leur guerre" qu'il qualifie "d'hybride", entre force militaire et softpower.

"J'en appelle au sens de responsabilité de la Russie"

Plus que jamais, le chef de l'État utilise sa tournée africaine pour combattre l'influence russe sur le continent. Venu discuter de la sécurité alimentaire dans les pays comme le Cameroun ou le Bénin, Emmanuel Macron dénonce "un chantage" de la part de la Russie.

"C'est eux qui ont bloqué les céréales en Ukraine et qui les régulent. Il n'y a eu aucune sanction sur l'alimentation décidée par qui que ce soit. C'est eux qui décident, puis ils font une tournée en expliquant au gens que c'est de leur faute", a-t-il expliqué.

Le président est aussi revenu sur l'énergie, "un des éléments" de cette guerre hybride que la Russie n'hésitera pas à user en Europe. "J'en appelle au sens de la responsabilité de la Russie", qui doit retrouver le chemin de la raison d'après le président français.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles