Attestation : après les critiques, le gouvernement modifie les règles pour les sorties à moins de 10 km

·1 min de lecture

Après les critiques, place au changement. Depuis vendredi 19 mars, minuit, 16 départements français sont mis sous cloche pendant quatre semaines pour réduire la propagation du Covid-19. Qui dit nouveau tour de vis dit attestation de déplacement dérogatoire. Cependant, la nouvelle version du document, qui a été mise en ligne par le gouvernement dans la nuit de vendredi à samedi, ne fait pas l’unanimité. Trop longue et complexe, elle a semé la confusion chez de nombreux Français, poussant l’exécutif à simplifier les choses.

Il faut dire que la nouvelle attestation, dévoilée ce samedi 20 mars, fait deux pages de long et propose pas moins de 15 motifs de sortie différents. Activité professionnelle, examens médicaux, motifs impérieux, handicap, convocation judiciaire, animaux de compagnie, déménagement ou encore achats… sont autant de cases possibles à cocher pour pouvoir sortir de chez soi. Par ailleurs, le document a la particularité de regrouper des autorisations de sortie valables aussi bien pour le couvre-feu que pour le confinement. Largement de quoi s’y perdre. Comme n’ont pas manqué de le souligner de nombreux internautes sur Twitter.

Face à la polémique qui commençait à enfler, le gouvernement a donc choisi de revoir ses règles. L’attestation ne sera pas forcément obligatoire pour les déplacements effectués en journée. A la place, un justificatif de domicile pourra suffire, à condition de rester à 10 kilomètres de chez soi. Ainsi, désormais, pour les zones confinées, "pour (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

La Bretagne touchée par une importante panne de la TNT, des milliers de foyers privés de télévision
Stéphane Thébaut : voici le nom de la nouvelle émission déco qu'il va animer sur C8
Sheila qualifiée de transexuel à ses débuts : Jean-Marie Périer la défend à nouveau (PHOTO)
Marie-Sophie Lacarrau a un petit rituel à l'antenne presque imperceptible, destiné à... sa grand-mère
Capucine Anav irrite les internautes avec ses vacances de rêve : elle se justifie sur ce voyage en pleine crise sanitaire