Atterrissage de Perseverance sur Mars : "Je suis super fier d'avoir pu vivre ça", "l'euphorie" des chercheurs français participant à la mission

franceinfo
·1 min de lecture

"C'est incroyable", a réagi jeudi 18 février sur franceinfo Baptiste Chide, chercheur à l’Institut de recherche en astrophysique et en planétologie (Irap), après l'atterrisage du Rover Perseverance sur Mars, peu avant 22h. L'équipe du scientifique français a participé à la conception de SuperCam, un instrument multifonction embarqué par le véhicule qui permet d'enregistrer des sons. "Je me sens très chanceux" et "super fier d'avoir pu vivre ça", s'est réjoui Baptiste Chide.

C'est la première fois dans l'histoire spatiale qu'un micro enregistrera les sons de Mars. Juché en haut du rover américain Perseverance, l'instrument SuperCam, conçu par des Français, va étudier les roches martiennes en son et lumière, avec son rayon laser et un micro, à la recherche de traces d'une vie passée sur la planète rouge.Il permettra d'écouter l'atmosphère martienne mais aussi les instruments de Perseverance afin de vérifier leur bon fonctionnement.

"On avait nos tripes là, dans la sonde"

"L'euphorie c'est parce que les sept minutes de terreur [avant l'atterrissage de Perseverance] portaient bien leur nom", s'est réjouie sur franceinfo Agnès Cousin, astronome adjointe à l'Irap. "Il y avait quand même plein d'étapes à faire correctement. Et aussi parce qu'ci à Toulouse [la Cité de l'Espace], c'est ici en partie que la SuperCam a été fabriquée. Ça fait des années qu'on travaille dessus. On avait nos tripes là, dans la sonde. C'est juste génial", a-t-elle lâché.

Pour la SuperCam, "la Nasa avait (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi