Attention, cette vidéo prise en Haïti ne montre pas l’arrestation de “terroristes français au Mali”

·2 min de lecture

Une courte vidéo circulant depuis le 12 janvier sur Facebook et Twitter affirme montrer l’arrestation de “terroristes français” au Mali, certains comptes l’attribuant parfois au groupe russe Wagner. La vidéo montre en réalité la présentation à la presse de suspects après l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, en juillet 2021.

Drapeau du Mali ajouté à l’écran, la séquence d’une dizaine de secondes montre neuf hommes menottés et conduits dans une pièce par des hommes en uniformes militaires et cagoulés. Certaines légendes associées à ces vidéos affirment “Les terroristes français arrêtés au Mali félicitations. La société Wagner n'est pas camarade de quelqu'un” faisant référence au déploiement en cours du groupe russe de sécurité privée au Mali.

>> À lire sur les Observateurs : Des vols et des images satellites font craindre un déploiement du groupe Wagner au Mali

Contenu archivé ici par la rédaction des Observateurs.

Comment retrouver l’origine de cette vidéo

Comme l’explique le média de vérification centrafricain Oubangui Check, une recherche via l’outil de vérification InVid Weverify (voir ici comment l’utiliser) et l’utilisation du moteur de recherche Yandex permet de retrouver trace de la vidéo en juillet 2021 sur des comptes YouTube russophones, sous le titre : “Le président d’Haïti assassiné n’était pas la cible des criminels, ont-ils déclaré lors de l’interrogatoire”.

Des recherches complémentaires en partant de cette nouvelle vidéo et de ces informations permettent de retrouver un reportage plus complet d’Euronews documentant l’arrestation de ces hommes. On y voit exactement les mêmes personnes que dans la première vidéo, notamment un homme portant un t-shirt “Army”.

Ces hommes avaient été présentés à la presse le 8 juillet 2021 à Port-au-Prince, et la police avait précisé avoir arrêté au moins 21 personnes, dont 18 Colombiens, suspectées d’être impliquées dans l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, survenu le 7 juillet.

Conclusion

Cette vidéo apparaît dès le 9 juillet 2021 sur les réseaux sociaux et montre la présentation à la presse de suspects dans l’assassinat du président Jovenel Moïse en Haïti, et donc en aucun cas une arrestation de “terroristes français” au Mali.

Les publications prétendant montrer l’arrestation de “terroristes français” qui collaboreraient avec des groupes jihadistes au Mali sont fréquentes, et s’appuient généralement sur des images hors contexte, comme l’expliquait à notre rédaction le photographe King Massassy, dont la photo a été détournée pour diffuser une fausse information.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles