Arnaque : attention si vous achetez votre bois de chauffage sur Internet

Photo d'illustration / Getty Images
Photo d'illustration / Getty Images

Que Choisir met en garde contre certains sites qui débitent la somme, mais ne livrent jamais le bois de chauffage commandé.

Entre la flambée du prix du gaz et de l'électricité prévue début 2023 avec l'évolution du bouclier tarifaire, la hausse du prix du fioul, le bois de chauffage est pour certains un bon moyen de faire des économies de chauffage cet hiver.

Un mode de chauffage qui séduit, boosté par les aides. Ainsi les ventes de poêles à granulés ont augmenté de 41% et les ventes de chaudières à granulés de 120% entre 2020 et 2021, au point qu'il existe un risque de pénurie sur les granulés de bois, qui servent notamment pour les poêles à bois.

Des commandes réglées, jamais livrées

Une aubaine pour les escrocs, qui tentent de profiter de la situation, alerte l'association de consommateurs Que Choisir, qui met en garde contre certains sites de vente en ligne de bois de chauffage. "Nous conseillons aux consommateurs souhaitant s’équiper sur Internet de redoubler de vigilance", écrit Que Choisir.

Pourquoi ? Car les témoignages rapportent une arnaque : le consommateur règle sa commande de bois de chauffage, sa carte est débitée mais la commande n'arrive jamais, et le vendeur devient injoignable; détaille l'association, qui relève plusieurs noms de sites qui reviennent fréquemment. Si certains sont désormais fermés comme "Anas-boisbuches.com" ou "Laboutique-dubois.com", d’autres sont encore actifs comme "Bois-ecologique.com" ou "Bois-energie-plus.com".

Méfiance pour les offres trop alléchantes

Parmi les témoignages récoltés par l'association, certains ont perdu plusieurs centaines d'euros, voire 1 500 euros dans certains cas. De l'argent bien souvent perdu puisque, précise Que Choisir, les banques refusent de rembourser la somme, mettant en avant le fait que le paiement a été autorisé par son client, comme dans le cas de paiement en ligne ou de virement.

Pour éviter de se faire arnaquer, comme dans d'autres cas, Que Choisir appelle à se méfier d'offres trop alléchantes, vérifier les avis en ligne ou encore renoncer lorsque le paiement par virement oblige à confirmer l’opération bancaire avant de recevoir la commande.

Autre type d'arnaque qui sévit, depuis plusieurs mois, l'usurpation d'identité d'entreprises pourtant sérieuses. En début d'année, une entreprise normande de vente de bois de chauffage se rend compte que son identité a été usurpée sur Le Bon Coin, rapportait France 3 Normandie cet été. Plusieurs clients habituels ont été arnaqués et les plaintes n'ont pas abouti.

VIDÉO - Thierry Bros (expert énergie et climat) : "Cet hiver sera un hiver très compliqué. Les responsables politiques se réveillent enfin mais un peu tard…"