Attention aux peluches à paillettes, dangereuses pour la santé des plus petits

·2 min de lecture
Upset lonely bullied little african american kid girl holding teddy bear looking away feels abandoned abused, sad alone preschool mixed race child orphan hugging stuffed toy, charity adoption concept

Les peluches à sequins sont à la mode, mais peuvent être à l’origine d’étouffement chez les plus jeunes, d’après une étude menée par le magazine UFC-Que Choisir.

Pingouin, flamant rose, licorne… avec leurs grands yeux et leur peau pailletée, on comprend aisément les plus petits qui auraient envie de les câliner et de s’endormir avec. Pourtant, ce type de peluches ne serait pas la meilleure idée de cadeau à faire à un enfant de moins de 3 ans.

À l’approche de Noël, le magazine UFC-Que Choisir a fait passer une batterie de tests de sécurité en laboratoire à quelques peluches à paillettes brillantes. Le verdict est alarmant : "les peluches à sequins ont toutes échoué aux tests de résistance à l’arrachement", indique le magazine. Ainsi, les paillettes se détachent très facilement lorsque la peluche est un peu triturée et elles peuvent être facilement ingérées par un enfant qui est susceptible de s’étouffer avec.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "400 enfants par an meurent étouffés avec des aliments"

Trois références à éviter

Plus surprenant, un fabricant interrogé par le magazine a expliqué que ce type de peluches n’a pas à répondre aux exigences des tests de sécurité, car elles sont vendues pour les plus de 3 ans. Cette indication est effectivement précisée sur les étiquettes, mais la vigilance reste de rigueur. Si une telle peluche est offerte à un enfant de 4 ans, un petit frère ou une petite sœur est fortement susceptible de jouer avec.

Trois des quatre références testées par le magazine devraient disparaître des rayons d’après les fabricants : la licorne Choux Bidou, le flamant rose Ty et le pingouin Keel Toys. "Mais nous déconseillons fortement toutes les peluches à sequins, elles présentent trop de risques d’étouffement pour les moins de 3 ans", prévient le magazine.

Pour mieux vous aiguiller dans votre choix de cadeau de Noël, l’UFC-Que Choisir a passé au crible 20 peluches de grandes marques, de marques de distributeurs et des modèles achetés sur Internet. Certaines contiennent des substances chimiques indésirables ou présentent un danger si des petits éléments sont portés à la bouche des jeunes enfants, d’autres sont considérées comme "irréprochables".

VIDÉO - 32 peluches testent une giga montagne russe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles