Attention, votre casque Bose pourrait bien vous espionner

Un habitant de l'Illinois accuse Bose de l'avoir espionné via son casque sans fil et l'appli liée, puis d'avoir revendu les données.

Une plainte a été déposée aux Etats-Unis à l’encontre du constructeur de casques audio et d’enceintes Bose par un habitant de l’Illinois, Kyle Zak. Il accuse la marque de récolter illégalement des données personnelles de ses utilisateurs et de les revendre.

En mars 2017, Kyle Zak achète un casque sans fil de la marque. Comme cela lui est conseillé, il enregistre l’appareil en donnant à Bose son nom, son adresse électronique et le numéro de série du casque, puis télécharge l’appli Bose Connect. Celle-ci est censée améliorer l’expérience utilisateur avec des outils supplémentaires comme le réglage de la fonction antibruit, l’installation de mises à jour…

La musique que l'on écoute en dit long sur nous

Mais l’appli permet aussi de suivre, sans l’en informer, tout ce qu’il écoute de la musique aux podcasts en passant par les stations de radio. « Cela fournit un grand nombre d’informations sur son comportement, ses valeurs, ses choix politiques… » qui ne sont pas anonymisées, indique la plainte. Qui précise que l’écoute régulière de podcasts de services musulmans donne une sérieuse indication sur la religion de l’utilisateur. De la même manière, une personne qui s'intéresse régulièrement à des contenus évoquant le sida est très probablement concernée au premier chef par la maladie.

« De nombreuses études scientifiques ont montré que les choix...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages