Dr Christian Recchia : "Attention aux cacahuètes, cet aliment peut vous tuer et tuer vos enfants"

Les cacahuètes peuvent avoir des conséquences dramatiques chez les enfants en cas d'ingestion mais aussi chez les adultes. Attention à cet accident domestique (trop) courant.

Chaque année dans l'Union européenne, quelques 400 enfants de moins de 14 ans meurent étouffés. L'ingestion de petits objets comme des billes d'eau ou des aliments comme des cacahuètes ou des noisettes peut conduire à un accident mortel chez les plus petits.

"L'enfant, s'il prend une cacahuète en jouant, il peut faire une fausse route et effectivement subir une rupture de la capacité respiratoire. Et c'est dramatique", met en garde le Dr Christian Recchia. Pour éviter cet accident, il faut rester très vigilant et tenir hors de la portée des petits les aliments dangereux comme les cacahuètes.

"Jusqu'à l'âge de six ou sept ans, veuillez supprimer la consommation des cacahuètes par les enfants", recommande le spécialiste. Avant de compléter : "Pour les anniversaires, supprimez tous les bonbons qui ont la taille d'une cacahuète". Le Dr Recchia met également en garde concernant la consommation de raisins pour les enfants entre 3 et 5 ans.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "400 enfants par an meurent étouffés avec des aliments"

Réagir vite

Un corps étranger inhalé peut provoquer une asphyxie (absence de parole, difficulté à respirer, lèvres bleues, une agitation, etc.) certaines techniques sont à pratiquer très rapidement comme la manœuvre de Heimlich chez les adultes et les enfants de plus de deux ans. Face à cette situation d'urgence, il faut rapidement contacter le 15 ou le 112.

Première chose importante, il ne faut pas allonger la personne, donnez-lui cinq claques dans le dos entre les omoplates. Si le corps étranger ne sort pas, utilisez la manoeuvre de Heimlich. Comment faire ? Ameli Santé détaille la procédure : se placer debout derrière la personne et entourez sa taille avec ses bras, formez un poing avec une main, et placez-le entre le nombril et l'extrémité inférieure du sternum. "Saisissez ce poing avec l'autre main et enfoncez-le brusquement vers le haut et l'arrière, comme pour soulever la personne", souligne Ameli Santé. Le mouvement doit être répété à cinq reprises.

VIDÉO - Herta jugé pour "homicide involontaire" après la mort d'un enfant, étouffé par une saucisse Knacki