"Attention à ne pas en faire trop !" : Le présentateur météo de LCI tacle son confrère de BFMTV sur la canicule

Il recadre ses confrères "qui en font trop". Ce matin, dans la matinale de LCI co-présentée par Stefan Etcheverry et Hélène Mannarino, le présentateur météo Guillaume Woznica a tenu un édito pour dénoncer les "coups de gueule" sur la canicule depuis plusieurs jours. S'il n'a pas remis en question la gravité de la situation, il a appelé à moins "d'hystérie" autour de cet épisode de chaleur.

"Des mots toujours plus forts, des superlatifs toujours plus présents"

"C'est inquiétant parce que des températures à plus de 40 degrés à la mi-juin, c'est inédit, mais attention à ne pas en faire trop. On a vu sur les réseaux sociaux et dans les médias, ces coups de gueule de météorologues et de présentateurs météo, qui ont parfois tendance à en faire un peu trop, en utilisant des mots toujours plus forts et des superlatifs toujours plus présents", a débuté Guillaume Woznica. Et de citer ces propos : "La situation est grave", "L'histoire s'écrit", "La France va cramer", "Il faut un ton et une gravité à hauteur de l'événement".

S'il ne l'a pas indiqué explicitement, le présentateur a visé son confrère de BFMTV, Marc Hay, qui multiplie les sorties depuis hier pour alerter sur la situation météorologique. "Le but, ce n'est pas de faire peur. Mais en fait, j'ai décidé depuis maintenant quelques jours d'arrêter d'utiliser mon ton habituel que je trouve au final un peu nul....

Lire la suite


À lire aussi

"La France va cramer cette semaine !" : Un présentateur météo de BFMTV alerte sur la canicule
"On fait du Zemmour ?!" : Yannick Jadot tacle Ruth Elkrief et Adrien Gindre sur LCI
Débat de la primaire : BFMTV largement leader des "before" et "after", LCI boostée par le débat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles