Attention à cette fausse rumeur sur une technique criminelle consistant à jeter des œufs sur le pare-brise des automobilistes

·3 min de lecture

Une publication partagée plus de 5 000 fois sur Facebook en Belgique, alerte sur une nouvelle technique criminelle consistant à jeter des œufs sur le pare-brise des automobilistes afin de bloquer la visibilité et de les forcer à s'arrêter. Selon cette publication, cette technique est utilisée par des "gangs". Pourtant, aucun incident de ce type n'a été signalé en Belgique, ont expliqué à l'AFP la police fédérale et la police locale. Des associations d'automobilistes belges et l'institut pour la sécurité routière ont également assuré à l'AFP qu'il s'agit d'une rumeur et non d'un modus operandi existant.

Il s'agit, selon cette publication relayée plus de 5 000 fois depuis le 6 novembre 2021, d'un "message officiel de la gendarmerie et de la police". "Si tu conduis la nuit et que des œufs sont jetés sur ton pare-brise, ne t'arrêtes pas pour vérifier ta voiture, n'utilises pas l'essuie-glace et ne pulvérise pas l'eau", conseille l'auteur du texte, "car les œufs mélangés avec de l'eau deviennent du du lait et bloquent la vision jusqu'à 92,5% et tu es alors forcé de t'arrêter à côté de la route et de devenir une victime de ces criminels".

C'est "une nouvelle technique utilisée par les gangs", assure-t-il, appelant les internautes à "faire circuler cette information".

Capture d'écran de la publication infondée sur Facebook réalisée le 16/11/2021

Selon les recherches de l'AFP, cette "nouvelle technique" criminelle circule sur Internet depuis au moins 2011 et est relayée depuis au moins 2017 sur Facebook, notamment en Côte d'Ivoire et au Maroc.

En Belgique, la gendarmerie a été supprimée en 2001. Il est donc probable que cette rumeur ait débuté avant sa disparition, ou prenne son origine en France, où la gendarmerie existe toujours.

Interrogées à ce sujet, la police fédérale belge, la police locale ainsi que des associations d'automobilistes et un institut de sécurité routière ont expliqué à l'AFP n'avoir pas connaissance d'une telle technique. En tapant des mots-clés sur un moteur de recherche, on ne trouve aucun message officiel de la police similaire à celui partagé dans cette publication.

Aucun incident de ce type rapporté en Belgique

L'AFP a contacté le 16 novembre 2021 la Police Fédérale de la route. Son porte-parole, Jonathan Pfund, a assuré ne pas avoir "connaissance de ce phénomène sur le terrain d'action" de la police fédérale.

Selon son profil Facebook, l'auteur de la publication que nous vérifions habite à Vielsalm, dans la province du Luxembourg. Interrogée à ce sujet, la police locale de la zone Famenne-Ardenne a expliqué"que cette technique n’a pas été employée sur la zone de police". "Je n’ai jamais rencontré un collègue qui a vu cette technique mise en œuvre. C’est donc bien à l’état de rumeur que j’ai eu vent de ce modus", a expliqué l'inspecteur principal, Frédéric Denis.

Ce message présenté comme "officiel" circule en effet en Belgique depuis plusieurs années. Un article du média belge l'Avenir daté de 2017 évoquait déjà ces rumeurs, rapportant notamment le témoignage d'un automobiliste, publié dans un groupe Facebook, qui expliquait avoir reçu des œufs sur son pare-brise alors qu'il roulait sur l'autoroute. Le conducteur ne s'était pas arrêté et expliquait ne pas savoir s'il s'agissait d'une véritable technique criminelle ou d'une simple blague. A l'époque, aucune plainte n'avait été déposée auprès de la police.

Deux associations d'automobilistes belges et un institut de sécurité routière ont également démenti à l'AFP la véracité de cette "nouvelle technique" criminelle.

Le porte-parole de l'institut pour la sécurité routière VIAS, Benoit Godart, a assuré à l'AFP le 16 novembre 2021 n'avoir "jamais entendu parler de cette technique".

Lorenzo Stefani, responsable presse de l'organisation de mobilité et compagnie d'assurance Touring, a également déclaré à l'AFP le même jour: "Jamais nous n’avons été confrontés à un témoignage de ce type pouvant venir de nos patrouilleurs ou encore de nos membres. Nous avons déjà depuis plusieurs années classé ce type de message dans les 'fake news'. En effet, un œuf sur un pare-brise, même sans eau, serait balayé sans souci et sans altérer la moindre visibilité. De plus, le chiffre de 92,5% n’a aucun sens".

Enfin, Stijn Blanckaert, porte-parole de l'organisation d'automobilistes Freesponsible, a déclaré que cette information n'a "jamais été remontée" en Belgique.

Afin de prouver le peu de crédibilité de cette rumeur, certains internautes ont fait l'expérience eux-mêmes comme dans cette vidéo, publiée le 14 septembre 2011 sur Youtube, où un internaute montrait que les essuie-glaces lavent parfaitement les traces d'un œufs écrasé sur un pare-brise.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles