Attention à cette fausse annonce de recrutement attribuée au HCR Canada

 

Une annonce de recrutement "international" publiée sur Facebook le 18 juillet circule en Afrique de l’ouest et prétend que le bureau canadien du Programme des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a divers postes à pourvoir. Mais le HCR assure ne pas être à l’origine de cette offre d’emploi. L'institution met de plus en garde contre différentes d’arnaques qui sont faussement émises en son nom. Les fausses annonces d'emploi sont légion en Afrique et permettent à leurs auteurs de récupérer des données personnelles et de l'argent auprès d'internautes en recherche d'emploi.

 

"Programme de recrutement international ! Faites partie de notre équipe !", annonce un post publié le 18 juillet sur une page Facebook au nom du "HCR Canada". Ce message s’accompagne des détails d’une offre d’emploi saisie sur une feuille de format A4. Cet avis d'offre qui, lit-on, "vise à faciliter l’immigration des ressortissants étrangers au Canada", est flanqué à gauche et à droite du logo du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR).

Capture d'une publication Facebook, réalisée le 25 juillet 2022

L’appel à candidatures énumère 14 postes qui seraient disponibles : "chargé du suivi et évaluation des programmes", "chargé de la promotion sociale", "responsable santé", "médecin", "informaticien"…Il est précisé que les postulants doivent "avoir entre 22 et 55 ans au plus et être disponibles à [sic] voyager immédiatement".

Il s’agit en réalité d’un message frauduleux. Contacté par l’AFP le 22 juillet, le bureau du HCR au Canada ne reconnaît ni cette offre d’emploi, ni la page sur laquelle elle a été publiée. 

"Le seul poste vacant que le HCR Canada a affiché récemment est celui d'un associé aux communications à notre bureau d'Ottawa (Canada). En général, tous nos postes vacants, ouverts aux candidats externes sont annoncés sur notre site web du HCR Canada et sur le site web mondial consacré aux carrières au sein du HCR", explique Levon Sevunts, porte-parole du bureau canadien du HCR.

Il ajoute que "les offres d'emploi qui ne conduisent pas le candidat à l'un de ces sites ou qui ne peuvent être trouvées sur ces sites sont très probablement frauduleuses." Par ailleurs, le HCR Canada a une page Facebook certifiée, avec un contenu en français et en anglais.

La page Facebook au nom de "HCR Canada" qui a partagé l'annonce que nous vérifions est donc fausse - ce qu’attestent plusieurs incohérences : le nom de domaine composant l'adresse email indiquée aux candidats pour envoyer leur CV (secretary.net) ne correspond pas au nom habituel des adresses du HCR (unhcr.org).

En outre, les CV doivent être envoyés à l’attention de "Filippo GRANDI", présenté comme le "Directeur des ressources humaines". En réalité, Filippo Grandi est le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

Mise en garde contre les "escroqueries"

Le HCR est l’agence des Nations Unies pour les réfugiés dont la mission est "de sauver des vies, protéger les droits des réfugiés, les communautés déplacées et les apatrides". L’organisme travaille dans plus de 137 pays à travers le monde, comme renseigné sur son site.

Des réfugiés éthiopiens, qui ont fui le conflit du Tigré, font la queue pour se nourrir devant les tentes du HCR et du Programme alimentaire mondial dans un centre de transit de la ville frontalière soudanaise de Hamdayit le 27 novembre 2020. ( AFP / ASHRAF SHAZLY)

Le HCR fait très souvent l’objet de fausses annonces de recrutements, diffusées sur les réseaux sociaux (12) et sur des sites dédiés aux offres d’emploi (1).

Ce qui explique la mise en garde publiée sur son site, à l'attention des internautes qui pourraient être confrontés à des tentatives d’abus de confiance et d’escroqueries.

"Le HCR ne facture aucun frais à aucune étape du processus de recrutement (candidature, entretien, traitement, formation ou autres)", alerte l’organisme. Cette recommandation est  encore publiée dans une section qui détaille le processus de candidature au HCR.

Levon Sevunts signale que le HCR Canada est au courant de fausses offres d'emploi qui lui sont attribuées via Facebook. "Si vous avez des doutes sur la validité d'une offre d'emploi au HCR Canada, veuillez nous contacter à canot@unhcr.org”, ponctue-t-il.

Comme expliqué dans cette enquête récente (en anglais) du service d'investigation numérique de l'AFP, les fausses offres d'emploi de ce genre sont légion également dans d'autres régions d'Afrique, par exemple au Kenya, en Afrique du Sud ou au Nigeria, dans le but de récupérer de l'argent et/ou des données personnelles auprès d'internautes en recherche d'emploi, avant de disparaître dans la nature.

Les escrocs attirent souvent leurs proies en faisant croire que les offres émanent d'organisations internationales prestigieuses, en particulier des agences de l'ONU, puis demandent des frais, par exemple pour faire passer des tests médicaux aux candidats.

Ce type d'arnaques a particulièrement fait florès avec la pandémie de Covid-19, qui a fait exploser le chômage.

 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles