Attentats de janvier 2015 : Ali Riza Polat dément avoir été le bras droit de Coulibaly

Source AFP
·1 min de lecture
Ali Riza Polat était entendu ce lundi 26 octobre dans le cadre du procès des attentats de janvier 2015. 
Ali Riza Polat était entendu ce lundi 26 octobre dans le cadre du procès des attentats de janvier 2015.

Ce lundi 26 octobre, le procès des attentats de janvier 2015 se poursuit à la cour d'assises spéciale de Paris. La justice a été confrontée à un homme plutôt agité, se défendant des accusations qui pèsent contre lui. Il est le principal accusé dans ce procès. « Baissez un peu le ton », « Vous soufflez deux minutes, là ? », « Vous m'écoutez ! », la cour a peiné à sortir d'un interrogatoire cacophonique.

Coincé derrière la paroi vitrée, Ali Riza Polat s'agite, proteste, frappe du poing, hausse le ton à tout bout de champ. « Vous voulez absolument un coupable, mais ça va pas être moi ! » tempête ce Franco-Turc de 35 ans, carrure corpulente, crâne rasé et chemise blanche. Pendant les attentats, « j'étais chez moi. Je ne comprends pas en fait, il faut un bouc émissaire », insiste le trentenaire, seul des accusés présents devant la cour à répondre de « complicité » de crimes terroristes, passible de la réclusion criminelle à perpétuité.

« J'ai rien à voir avec tout ça »

« Moi, je veux pas aller en prison pour ça, je veux pas aller en prison pour ça parce que j'ai rien à voir avec tout ça ! » répète-t-il à l'envi. Présenté comme le « bras droit » d'Amedy Coulibaly, originaire comme lui de la cité de la Grande Borne à Grigny (Essonne), Ali Riza Polat est soupçonné d'avoir aidé le tueur de l'Hyper Cacher et les frères Saïd et Chérif Kouachi à préparer leurs attentats. C'est lui, selon les enquêteurs, qui a organisé la recherche d'armes pour Amedy Coulibaly, notamment [...] Lire la suite