Attentats en Espagne : remise en liberté des deux hommes interpellés mardi

Le Parisien avec AFP
Les attentats à Barcelone et à Cambrils avaient fait 16 morts et plus de 120 blessés les 17 et 18 août 2017

Les gardes à vue des deux hommes ont été levées mercredi en « l’absence d’éléments les impliquant », selon une source judiciaire.


Deux hommes arrêtés mardi en France, pour leurs liens avec un suspect écroué dans l’enquête sur les attentats djihadistes de Catalogne, perpétrés en août 2017, ont été remis en liberté mercredi. Leurs gardes à vue ont été levées « en l’absence d’éléments les impliquant », précise une source judiciaire.

Les deux hommes avaient été interpellés en Haute-Garonne car ils gravitaient dans l’entourage d’un suspect lui-même en lien avec Driss Oukabir, membre présumé de la cellule responsable des attentats à Barcelone et à Cambrils, qui avaient fait 16 morts et plus de 120 blessés les 17 et 18 août 2017.

Les papiers de Driss Oukabir, un Marocain mis en examen et écroué par la justice espagnole, avaient servi à louer la camionnette utilisée lors de l’attentat sur les Ramblas de Barcelone. Il est le frère aîné de Moussa, 17 ans, l’un des cinq jeunes tués par la police lors de l’attaque à la voiture-bélier à Cambrils.

Driss Oukabir avait dans un premier temps assuré que son frère lui avait pris ses papiers pour la location du véhicule. Il avait ensuite affirmé qu’il rendait service aux amis de son frère pour « un déménagement », sans pouvoir préciser où celui-ci devait avoir lieu.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Espagne : un gang rançonnait les migrants
Evasion du détenu fiché S de Brest : le conducteur complice mis en examen
Marc Machin en garde à vue pour viol
«Koh-Lanta» : Eddy Guyot contre-attaque
Belgique : une fillette kurde décède après une course-poursuite entre la police et des réfugiés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages