Attentats au Sri Lanka: 24 personnes interpellées 

1 / 2

Sri Lanka: le gouvernement attribue les attentats à un mouvement islamiste local

Les autorités sri-lankaises enquêtent sur d'éventuels liens de l'organisation avec des groupes étrangers.

Au lendemain du sanglant dimanche de Pâques au cours duquel des kamikazes ont tué 290 personnes et blessé 500 autres dans différents hôtels de luxe et églises du Sri Lanka, l'heure est au bilan. Ce lundi, un responsable des affaires étrangères estimait qu'il était encore difficile d'estimer le nombre exact d'étrangers tués mais selon lui, 37 sont morts, sur lesquels seuls 11 ont été identifiés.

L'enquête avance à grands pas. Lundi, 24 personnes ont été interpellées, majoritairement des citoyens sri-lankais, et la police s'atèle actuellement à savoir si des contacts entre ces derniers et l'étranger ont été établis. Si les attentats n'ont à l'heure actuelle pas été revendiqués, huit personnes avaient été interpellées quelques heures après le drame avait annoncé le Premier ministre. 

En soirée, une "bombe artisanale" avait été découverte et désamorcée sur une route menant vers le principal terminal de l'aéroport de Colombo, qui reste ouvert sous haute sécurité. 

Plusieurs explosions dimanche matin

Pour rappel, six explosions très rapprochées sont survenues dimanche dans la matinée.

Quelques heures plus tard, deux nouvelles déflagrations sont survenues. L'une dans un hôtel de Dehiwala, une banlieue sud de Colombo, l'autre à Orugodawatta, dans le nord de la ville, où un kamikaze s'est fait exploser lors d'une opération policière.

Environ 1,2 million de catholiques vivent...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi