Attentats du 13 novembre 2015 : un procès hors norme

·1 min de lecture
Vue depuis le box, d'où les accusés vont comparaître.
Vue depuis le box, d'où les accusés vont comparaître.

C?est la plus grande audience criminelle jamais organisée en France. Presque six ans après les attaques terroristes au cours desquelles 130 personnes ont perdu la vie s?ouvre ce mercredi le procès des attentats du 13 novembre 2015. « C?est un procès historique qui s?ouvre, c?est le procès de tous les superlatifs », a commenté le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti lundi, alors qu?il visitait la salle d?audience, construite spécialement pour le procès au sein de l?historique palais de justice de Paris, sur l?île de la Cité.

Quarante-cinq mètres de long sur 15 de large, huit écrans géants et une capacité de 550 places? Cette salle, baptisée « Grands Procès » a coûté 7,5 millions d?euros. Après le procès des attentats du 13 Novembre ? prévu pour durer neuf mois ?, elle a vocation à accueillir le procès des attentats de Nice, perpétrés le 14 juillet 2016, puis l?appel du procès des attentats de janvier 2015. Elle devra ensuite être démontée.

À LIRE AUSSI13 novembre 2015 : retour sur une nuit de terreur

L?île de la Cité sera quant à elle quasi assiégée. Un périmètre de sécurité va être mis en place autour du palais de justice pendant toute la durée du procès, dont le délibéré est prévu autour du 25 mai 2022. Les jours de procès, les personnes souhaitant entrer au palais seront donc soumises à d?importantes fouilles, tout comme les véhicules. Pour les piétons, le périmètre est délimité « à l?ouest par la rue de Harlay, au sud par le quai des Orfèvres (du boulevard [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles