Attentats du 13-Novembre: qui sont les 20 suspects qui devraient être jugés ?

Le HuffPost avec AFP
Le 13 novembre 2015, trois commandos de neuf hommes avaient attaqué des terrasses et la salle de concert du Bataclan, ainsi que les abords du Stade de France. 

TERRORISME - Après quatre ans d’enquête, le parquet national antiterroriste (Pnat) a requis ce vendredi 29 novembre un procès aux assises contre 20 personnes suspectées d’être impliquées dans les attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts et 350 blessés à Paris et Saint-Denis.

Ces audiences exceptionnelles pourraient être organisées en 2021.

Dans ce dossier tentaculaire, 14 personnes sont aujourd’hui aux mains de la justice française ou belge, dont des logisticiens, des convoyeurs et des intermédiaires présumés. Les six autres sont visés par un mandat d’arrêt international. Ils sont presque tous présumés morts en zone irako-syrienne mais pourraient quand même être jugés faute de certitude.  

Salah Abdeslam

Parmi les dix membres du commando jihadiste, il est le seul encore en vie. Ce franco-blege de 30 ans est accusé d’avoir déposé les trois kamikazes du Stade de France avant d’abandonner une ceinture explosive, laissant penser qu’il devait lui aussi mener une attaque-suicide.

Arrêté à Molenbeek le 18 mars 2016, Salah Abdeslam a été condamné en avril 2018 à 20 ans de prison en Belgique pour une fusillade à Bruxelles trois jours avant son interpellation. Il pourrait être jugé en France pour “meurtres, tentatives de meurtres et séquestration en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste”.

Détenu à l’isolement depuis plus de trois ans et demi, il est -à de rares exceptions près- resté dans le silence face aux juges d’instruction qui l’ont convoqué une dizaine de fois.

Les protagonistes absents ou donnés pour morts

  • Oussama Atar, le “cerveau” de l’opération

Ce Belge de 35 ans est le premier cité dans les 562 pages du...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post