Attentats à Christchurch : la réponse de la Première ministre néo-zélandaise saluée à travers le monde

Valentine Pasquesoone

Ils évoquent une dirigeante "très impressionnante", "sincère et humaine", face à l'horreur. Néo-Zélandais comme journalistes, activistes et politiques étrangers sont nombreux à louer les réactions de la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, après les attentats contre deux mosquées à Christchurch, vendredi 15 mars. L'attaque menée par un suprêmaciste blanc, qui a fait 50 morts, est de loin la plus meurtrière jamais commise sur le sol de l'archipel.

Dans les heures qui ont suivi la tuerie, la dirigeante, âgée de 38 ans, a eu des mots très forts, à l'égard et des victimes et de l'assaillant. Les personnes directement touchées par l'attaque "ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur patrie, et c'est leur patrie", a-t-elle insisté. "Elles sont nous. La personne à l'origine de cette violence contre nous ne l'est pas."

Un "leadership sincère et humain"

"Elle est très impressionante. Elle a eu le ton qu'il fallait, alors qu'elle était sûrement sous le choc de la nouvelle", a commenté le journaliste et animateur de télévision britannique Piers Morgan.

Le quotidien néo-zélandais New Zealand Herald a qualifié la réaction de Jacinda Ardern de "réconfort et d'acier". Une expression, louant la compassion et la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi