Attentat de Vienne : avec plus d'une dizaine de personnes en garde à vue, l'enquête progresse

Sur les vitrines et dans les murs du quartier historique de Vienne (Autriche), des impacts de balles sont toujours visibles mercredi 4 novembre. Ils résultent de l'attentat qui a fait quatre morts et 22 blessés lundi 2 novembre. Désormais, les enquêteurs passent au crible la scène de crime pour tenter de comprendre comment a agi le terroriste, dont l'attaque a été revendiquée par le groupe État islamique mardi 2 novembre. L'assaillant condamné à 22 mois de prison en 2019 Le profil de l'assaillant se précise. Il s'agit d'un homme de 20 ans, répondant au nom de Kutjim Fejzulai. Originaire de Macédoine du Nord, il possède également la nationalité autrichienne. Il a été condamné à 22 mois de prison en 2019 après une tentative de départ en Syrie, mais a bénéficié d'une libération anticipée. Les enquêteurs tentent toujours de savoir s'il a agi seul, s'il a bénéficié de complicité, ou si un autre tireur est en fuite. Mardi 3 novembre, 14 personnes ont été placées en garde à vue, ainsi que deux hommes interpellés en Suisse.