Attentat raté de Notre-Dame : La principale accusée condamnée à 30 ans en appel

·1 min de lecture

PROCES - La cour d'assises spéciale a confirmé la peine infligée en première instance à Inès Madani, 24 ans, mais en l'assortissant, cette fois, d'une période de sûreté

Trente ans de réclusion dont deux tiers de sûreté. Tel est le verdict rendu ce lundi par la cour d’appel de Paris à l’encontre de la djihadiste Inès Madani pour l'attentat manqué aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame en septembre 2016. La cour d’assises spéciale a confirmé la peine infligée en première instance à la jeune femme de 24 ans, mais en l’assortissant, cette fois, d’une période de sûreté, conformément aux réquisitions de l’avocat général.

Inès Madani​, qui était âgée de 19 ans au moment des faits et qui avait fait appel de sa condamnation, n’a pas semblé réagir à l’énoncé du verdict, après près de cinq heures de délibérations. Dans ses derniers mots à la cour avant que celle-ci ne se retire pour délibérer, l’accusée, ves(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Attentat raté de Notre-Dame : Condamnée à 30 ans de réclusion, Inès Madani fait appel
Attentat raté de Notre-Dame : Le procès en appel de la djihadiste Inès Madani s'ouvre devant la cour d'assises spéciale
Attentat raté de Notre-Dame : De lourdes peines requises contre les figures du « djihad au féminin »