Attentat raté de Notre-Dame : les deux principales suspectes condamnées à 25 et 30 ans de prison

1 / 2

Attentat raté de Notre-Dame: les deux principales accusées condamnées à 25 et 30 ans de prison

Les membres de ce commando étaient jugées devant la cour d'assises spéciale de Paris pour l'attaque manquée à la voiture piégée à quelques pas de la cathédrale Notre-Dame, en septembre 2016.

Inès Madani et Ornella Gillgmann, qui avaient tenté de faire exploser une voiture près de Notre-Dame en septembre 2016, ont été condamnées à 30 et 25 ans de réclusion criminelle, sans période de sûreté, a-t-on appris ce lundi soir.

À leurs côtés, Sarah Hervouët, (26 ans), accusée d'avoir poignardé un policier lors de l'arrestation du commando, écope, quant à elle de 20 ans de prison. Enfin, le recruteur de jihadistes, Rachid Kassim, également poursuivi bien que présumé mort en Syrie, a été condamné à de la perpétuité avec 22 ans de sûreté.

Des bonbonnes de gaz prêtes à exploser

Les accusées sont soupçonnées d'avoir voulu lancer des attaques terroristes en septembre 2016, en suivant les consignes de leur recruteur. Inès Madani et Ornella Gilligmann, ont notamment tenté de faire exploser une voiture remplie de bonbonnes de gaz dans la nuit du 3 au 4 septembre 2016, devant des restaurants situés près de Notre-Dame de Paris. Seul le choix de ce carburant, impossible à enflammer, a permis d'éviter l'explosion.

Après cet échec, Inès Madani s'était retranchée dans l'appartement d'une autre femme, Amel Sakaou, dans l'Essonne. Elles avaient alors été rejointes par Sarah Hervouët. Se sachant traquées, les trois jeunes femmes avaient quitté précipitamment leur appartement le 8 septembre, armées de couteaux de cuisine. Sur le parking, Sarah Hervouët avait porté un coup de couteau à un policier de la DGSI. Inès Madani avait pour sa part couru vers un policier, qui l'avait blessée par balles aux jambes.

Les réquisitions du parquet suivies

Les trois encouraient (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi