Attentat de Nice : le sacristain de la basilique, tué dans l'attaque, était "un homme tolérant"

·1 min de lecture

Il fait partie des trois victimes de l'attentat commis jeudi matin dans la basilique Notre-Dame de Nice. Un homme d'environ 45 ans, sacristain de la basilique, a été égorgé dans le lieu de culte. Au quotidien, ce salarié laïc de la paroisse était notamment chargé de l'accueil, mais aussi d'organiser la bonne tenue des messes. Sa mort a donc provoqué une vive émotion au sein de la paroisse où, à l'instar de Laura, on le décrit comme un homme "tolérant". 

LIRE AUSSI -Attentat de Nice : ce que l'on sait de l'assaillant et des victimes

"Il n'avait jamais provoqué qui que ce soit"

"Je le connais, il était tout le temps souriant", témoigne la paroissienne, la voix étranglée par l'émotion, décrivant un homme "timide". "Il secondait le prêtre", précise-t-elle, "ce n'était pas que quelqu'un qui fermait l'église et qui l'ouvrait le matin." Et de poursuivre : "Il gardait cette église propre et c'était chaleureux, bien chauffé, ce qui faisait que d'autres personnes qui n'étaient pas de la même confession rentraient se reposer. Il les accueillaient, leur donnaient de l'eau." 

"C'était un homme tolérant", poursuit la paroissienne. "Il n'avait jamais provoqué qui que ce soit. Alors, pourquoi lui ?"


Lire la suite sur Europe1