Attentat de Nice : le procès très attendu, six ans après les faits

La fête Nationale marque les six ans de l'attentat de Nice . La commune a commémoré ce jeudi les 86 victimes de 18 nationalités différentes tuées dans l'attentat sur la promenade des Anglais, lieu du drame. Une stèle a été dévoilée en hommage aux victimes. Le 5 septembre , le procès s'ouvrira enfin, pour quatre mois. Huit accusés seront dans le box, mais pas l'auteur des faits, tué le soir même par la police. En 2016, Daech avait revendiqué l'attentat, mais impossible de prouver réellement l’empreinte de l’organisation sur le drame.

"Ça va être long et difficile, mais nous allons tenir"

C'est une nouvelle épreuve que devront traverser les proches des victimes. Pour Hager Ben Aouissi, présidente de l’association "Une voix des enfants", c’est un procès attendu pour la reconstruction des familles. "Nous ne pouvons pas tout attendre du procès. Le terroriste est mort. Il ne sera pas jugé pour son acte horrible par la justice. Cependant, je pense que le moment du procès fait partie de la reconstruction. Il est une étape dans notre réparation."

Pour la présidente d'association, le procès va être un moyen pour les victimes d'être écoutées. "Grâce à nos témoignages, nous pouvons espérer une prise de conscience sur l'impact de cette déflagration dans nos vies, dans les vies de nos enfants. Ça va être long, ça va être difficile, mais nous n'avons pas le choix. Nous allons tenir. Nous devons tenir."

>> LIRE AUSSI - À Nice, trois ans après l'attentat : "Ne culpabilisez plus d'avoir su...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles