Attentat de Nice : Nadine Devillers, la troisième victime identifiée

Nadine De Villers était une passionnée de théâtre. Assassinée dans l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes) jeudi 29 octobre, la femme de 60 ans était encore présente sur les planches le 26 septembre dernier. Au théâtre Le Phoenix, à Nice, on pleure une amie de 30 ans. "L'été dernier, elle était encore là pour le cours, souffle Alain Clément, comédien et directeur de l'établissement. Aujourd'hui, on sait qu'elle n'y reviendra pas". "C'était une femme exceptionnelle, toujours à s'occuper des autres", raconte avec émotion Béatrice Saggio, comédienne. "C'est inimaginable, je n'arrive pas à réaliser" Samedi 31 octobre au matin, au pied de la basilique de Nice, les riverains et fidèles continuent de venir se recueillir. Tous connaissaient Vincent Loquès, le sacristain de la paroisse. Père de deux filles, il devait fêter ses 55 ans vendredi 30 octobre. "C'est inimaginable, je n'arrive pas à réaliser", déplore une paroissienne, en larmes. Simone Barreto Silva, également victime de l'attentat, venait prier quasiment tous les jours à la basilique. La Brésilienne de 44 ans était mère de trois enfants et aide-soignante. Ses proches retiennent d'elle son sourire éclatant et sa générosité.