Attentat de Nice : une messe en mémoire des victimes au sein de la basilique attaquée

La basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice (Alpes-Maritimes), s'illumine de nouveau vendredi 1er novembre au soir. L'édifice retrouve ses paroissiens trois jours après l'attentat qui y est survenu. Des fidèles, des proches, et quelques élus, sont venus se recueillir lors de l'hommage religieux. Pour des raisons sanitaires, l'assistance est limitée à 150 personnes ; nombreux sont les Niçois à l'extérieur, massés autour des barrières. Un rite dit "de réparation" Ils tenaient à être présents, certains connaissaient les victimes. "C'est terrible, souffle une paroissienne qui connaissait le sacristain, Vincent Loquès, ainsi que sa famille. On pense beaucoup à lui". Après l'offense faite dans le lieu profané, un rite dit "de réparation" a été célébré dans l'église, plongée dans le silence et la pénombre, avant que les pierres de la basilique et les paroissiens soient aspergés d'eau bénite.