Attentat de Nice : une messe en hommage aux victimes dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption

La basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice (Alpes-Maritimes), était sous haute protection dimanche 1er novembre au soir pour sa première cérémonie depuis l'attentat qui a fait trois morts, jeudi 29 octobre. Pour la messe, dite de réparation, seuls quelques fidèles, des proches des victimes, étaient autorisés à pénétrer dans l'église. Derrière les barrières, de nombreux Niçois ont tout de même tenu à être présents. "Je pense aux familles, aux enfants, aux proches, et puis à toutes ces personnes qui viennent prier, qui sont maintenant dans la peur", témoigne une habitante. Demander pardon pour l'offense qui a été faite Avant de pénétrer dans la basilique, les premiers mots de l'évêque de Nice sont pour le sacristain et ses deux fidèles. Selon la tradition catholique, il doit demander pardon pour l'offense qui a été faite dans le lieu profané. La basilique a été rendue au culte et a retrouvé son caractère sacré. Un geste symbolique fort pour tous les Niçois.