Attentat de Nice : en exclusivité, découvrez les extraits du livre de Nadine Devilliers

·2 min de lecture

Sans emploi, Nadine Devillers était entrée parmi les premiers, tôt le matin du jeudi 29 octobre, pour prier que son mari et elle retrouvent vite du travail. Elle n’est pas revenue, Nadine Devillers est la première victime du terroriste Brahim Aouissaoui. Nadine avait décidé d’écrire un livre sur sa vie, semée d’embuches. Sa meilleure amie Joëlle et son mari Joffrey nous en ont confié des extraits, en exclusivité.

Ce matin ensoleillé d’automne, Nadine avait décidé de faire un détour par la Basilique Notre-Dame de Nice, comme cela lui arrivait de temps à autre, avant de se rendre à un rendez-vous médical. Elle, qui avait la foi, se reposait sur Dieu pour la sortir, elle et Joffrey, épousé 26 ans plus tôt, comptable comme elle, de difficultés financières passagères. Après avoir effectué de nombreux petits boulots, incapable de trouver un contrat solide dans la filière qui était la sienne, ne travaillait plus depuis quelques temps. Une sombre et banale histoire de harcèlement au travail lui avait valu une dépression dont elle se remettait doucement, notamment en jouant au théâtre.

Nadine et Joffrey lors de leur mariage.
Nadine et Joffrey lors de leur mariage.

Nadine et Joffrey lors de leur mariage. © DR

Joffrey était sa moitié, son grand amour. « Je n’ai pas d’argent, mais j’ai l’amour. Et l’amour, ça n’a pas de prix», répétait-elle souvent à Joëlle, sa meilleure amie, partie vivre l’été dernier au Canada, à laquelle elle téléphonait chaque jour. Âgée de 60 ans, Nadine Devillers était une artiste, passionnée de littérature. Enfant unique, esseulée, martyrisée par son père violent, la vie n’avait pas été tendre avec elle. Depuis un an, aidée par Joffrey, elle se consacrait à l’écriture d’un livre autobiographique. Nadine avait déjà deux idées de titre en tête pour résumer son destin selon(...)


Lire la suite sur Paris Match