Attentat de Nice : les catholiques rendent hommage aux victimes

La ville de Nice (Alpes-Maritimes) vit un cauchemar depuis l’attentat terroriste qui a coûté la vie à trois personnes dans la basilique Notre-Dame, jeudi 29 octobre. Au lendemain de la tuerie, la communauté catholique est particulièrement choquée et meurtrie. De nombreuses cérémonies sont organisées dans les églises, en dépit du confinement. Vendredi 30 octobre au matin, dans une église parisienne, des fidèles sont venus prier pour les victimes. "Se permettre de faire des attentats au nom d’une religion, je trouve ça inadmissible", juge une femme. Les catholiques restent unis "Si un terroriste fait cela, c’est qu’il n’a rien compris à sa propre foi", ajoute une autre. "C’est inacceptable, ça me met presque en colère. Heureusement, en venant à la messe, ça apaise cette colère", affirme une troisième fidèle. Le père Jean-Yves Tuataa, curé de l’Église Notre-Dame d’Auteuil, à Paris, a également rendu hommage aux victimes lors d’une messe, jeudi 29 octobre au soir. "La parole apaise, déclare-t-il. Il faut accueillir ce mal pour répandre le bien."