Attentat de Moscou : malgré son absence des hommages, Poutine ressent de la peine, assure le Kremlin

Malgré son absence, Vladimir Poutine n’est pas indifférent. Alors qu’il n’a assisté à aucune des cérémonies d’hommage aux victimes de l’attentat survenu le 22 mars, près de Moscou, ni rendu visite aux familles ou aux blessés, le président russe serait peiné, relaie Le Parisien. Dans une courte interview, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que « le chef de l’État se sent personnellement et pleinement concerné par ce genre de tragédie. Croyez-moi, même si vous ne voyez pas de larmes sur son visage, cela ne veut pas dire qu’il ne souffre pas ». « Il est peu probable que quelqu'un sache et comprenne ce qu'il traverse, y compris vous et moi », a-t-il ajouté.

À lire aussi Attentat de Moscou : Vladimir Poutine affirme que les assaillants étaient des « islamistes radicaux »

Le 22 mars, des hommes armés ont attaqué le Crocus City Hall, faisant au moins 144 morts et 551 blessés, d’après le dernier bilan des secouristes russes. L’attaque la plus meurtrière de ces vingt dernières années en Russie a été revendiquée par l’État islamique. Vladimir Poutine a attendu le lendemain pour s’exprimer publiquement. Lundi, Vladimir Poutine a déclaré que l’attaque survenue vendredi près de Moscou, au Crocus City Hall, a été commise par des « islamistes radicaux ». Avant d’assurer que les assaillants avaient pour projet de rejoindre l’Ukraine. Une implication vivement contestée par Kiev et les États-Unis.

Des fleurs déposées par des diplomates occidentaux

Samedi, des d...


Lire la suite sur LeJDD