Publicité

Attentat de Moscou : le FSB accuse les services occidentaux d'avoir « facilité » l'attaque

Quatre jours après l’attaque la plus meurtrière en vingt ans sur le sol russe, le chef du renseignement intérieur russe, Alexandre Bortnikov a accusé les services secrets ukrainiens et occidentaux d’avoir facilité l’attentat, relaie BFMTV. « Nous pensons que l'action a été à la fois préparée par des islamistes radicaux eux-mêmes et, bien entendu, facilitée par les services secrets occidentaux et que les services secrets ukrainiens eux-mêmes sont directement impliqués », a-t-il assuré. Le patron du FSB assure que le commanditaire de l’attaque au Crocus City Hall n’a « pas encore été identifié ».

À lire aussi Attentat de Moscou : Vladimir Poutine affirme que les assaillants étaient des « islamistes radicaux »

Interrogé sur le lien entre l’Ukraine, les États-Unis et l’orchestration de l’attaque, Alexandre Bortnikov va plus loin : « Il s'agit d'informations générales, mais il y a déjà certains éléments », a-t-il ajouté. D’après le chef du renseignement intérieur russe, les assaillants « avaient l’intention de se rendre » en Ukraine, avant d’être « accueillis en héros de ce côté-là ». S’il n’a pas fourni de preuves, il assure qu’ « on les attendait là-bas ». Jusqu’à présent, les autorités ukrainiennes et américaines contestent vivement tout lien entre l’Ukraine et l’attentat de Moscou.

« Bien sûr que c’est l’Ukraine »

Plus tôt mardi, le secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev a été interrogé par des journalistes demandant, qui de Kiev ou de Dae...


Lire la suite sur LeJDD