Publicité

Attentat de Moscou : Emmanuel Macron dénonce des "commentaires baroques et menaçants" des Russes

Après l'échange téléphonique entre les ministres de la Défense des deux pays, le président Emmanuel Macron a condamné les propos "baroques et menaçants" des Russes. Dans le compte rendu de l'entretien, Moscou a notamment dit "espérer" que les services secrets français ne soient pas impliqués dans l'attentat de Moscou du 22 mars.

Le président français Emmanuel Macron a dénoncé, jeudi 4 mars, des "commentaires baroques et menaçants" des Russes après l'entretien la veille entre les ministres de la Défense des deux pays, Sébastien Lecornu et Sergueï Choïgou, qui avait pour but de transmettre des "informations utiles" aux Russes sur l'attentat de Moscou.

Dans son compte rendu de cet entretien, la Russie a notamment dit "espérer" que les services secrets français ne soient pas impliqués dans cet attentat qui a fait 144 morts le 22 mars.

"C'est ridicule, c'est dire que la France pourrait être derrière, que les Ukrainiens sont derrière... Tout ça n'a aucun sens. Mais c'est une manipulation de l'information qui fait partie de l'arsenal de la guerre tel qu'il est utilisé aujourd'hui par la Russie", a commenté le chef de l'État lors de l'inauguration d'un centre aquatique des Jeux olympiques de Paris.

"On a à faire un travail conjoint avec tous ceux qui sont touchés par le terrorisme. Et quand on dispose d'informations, avoir des échanges techniques, je pense que ça, c'est notre responsabilité", a-t-il plaidé.

"Posture agressive"


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Premier entretien téléphonique entre les ministres français et russe de la Défense depuis 2022
Attentat de Moscou : le FSB procède à de nouvelles arrestations au Daguestan
Attaque de Moscou : la Russie assure avoir la "preuve" de liens avec des "nationalistes ukrainiens"