Publicité

Attentat de Moscou : la branche de l’État islamique impliquée avait mené plusieurs tentatives en France, déclare Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a fait savoir, lundi 25 mars, que la branche du groupe djihadiste État islamique « impliquée » dans l'attaque qui a fait 137 morts à Moscou « avait conduit ces derniers mois plusieurs tentatives » sur le sol français. Le groupe État islamique au Khorasan (EI-K) « a fomenté cet attentat (à Moscou) et l'a mis à exécution », a estimé le chef de l'État.

À lire aussi Russie : le grand soupçon qui plane sur l'attentat de Moscou

« Nous avons proposé aux services russes, comme à nos partenaires de la région, une coopération accrue », a également déclaré Emmanuel Macron, à son arrivée en Guyane ce 25 mars, dans des propos rapportés notamment par BFMTV. « Il faut se garder de toute instrumentalisation ou déformation, mais être exigeants et efficaces. C'est dans cet esprit que nous avançons et j'espère que la Russie fera de même », a-t-il poursuivi devant la presse, alors que Vladimir Poutine a pointé une responsabilité de l'Ukraine. Et d'ajouter : « Ce serait à la fois cynique et contre-productif pour la Russie elle-même et la sécurité de ses ressortissants d'utiliser ce contexte pour essayer de le retourner contre l'Ukraine. »

Des attentats déjà revendiqués

À l'issue d'une réunion à l'Élysée, dimanche, « compte tenu des ramifications et des intentions (de l'État islamique), par mesure de précaution, mais avec des éléments crédibles et solides », Emmanuel Macron a « décidé de hausser la posture de Vigipirate », qui avait été abaissée en janvier. Gabriel At...


Lire la suite sur LeJDD