Attentat d'Istanbul : la poseuse de bombe est syrienne et a agi pour le PKK, assure la police

© Yasin AKGUL / AFP

La jeune femme interpellée et accusée d'avoir posé la bombe qui a fait six morts dimanche à Istanbul est de nationalité syrienne et a reconnu les faits, a annoncé lundi la police turque citée par des médias locaux. Selon la police, elle a reconnu avoir agi "sur ordre du Parti des travailleurs du Kurdistan" (PKK ) et a reçu des directives en ce sens à Kobané, dans le Nord-Est de la Syrie.

La jeune femme a été interpellée avec plusieurs autres suspects dans un appartement à Kucukcekmece, dans la banlieue d'Istanbul. Selon le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu, la suspecte s'apprêtait à "fuir en Grèce ".

46 personnes désormais arrêtées

Süleyman Soylu, qui s'est de nouveau rendu sur les lieux du carnage lundi, a annoncé que 46 personnes ont été arrêtées désormais, au lendemain de cet attentat qui a frappé la rue Istiklal, l'une des artères les plus fréquentées d'Istanbul, en plein après-midi dimanche. "Les opérations continuent" pour arrêter d'autres suspects, a indiqué M. Soylu. "Ils ont voulu nous adresser un message, nous l'avons reçu et nous allons y répondre de la façon la plus ferme qui soit", a-t-il martelé.


Retrouvez cet article sur Europe1