Attentat déjoué visant la présidentielle : quelles étaient les cibles potentielles

franceinfo

Pour le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl, les deux hommes arrêtés à Marseille (Bouches-du-Rhône) "avaient l'intention de commettre à très court terme, c'est-à-dire dans les tout prochains jours, un attentat sur le sol français". Et selon une source proche de l'enquête à l'AFP, ils cherchaient à "impacter" la campagne présidentielle, même si aucun projet précis ciblant un candidat n'a été identifié à ce stade. Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de cette menace.

>> Suivez notre direct après l'arrestation de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat pendant la présidentielle


François Fillon sous haute protection

A l'heure actuelle, au moins deux candidats, dont François Fillon, étaient visés par les deux hommes arrêtés à Marseille, selon des informations recueillies par franceinfo. L'entourage de François Fillon, qui a tenu un meeting à Marseille le 11 avril, a confirmé qu'il avait bien été informé "de risques avérés" le concernant. Une de ses porte-parole, Valérie Boyer, a déclaré à BFM TV qu'il était visé en raison de ses prises de position contre le "totalitarisme islamique". Selon un journaliste de LCI, il est le seul candidat à avoir été prévenu de la menace par le ministre de l'Intérieur.

Un photomontage montrant l'un des deux hommes avec Le Monde du 16 mars, où figurait le candidat de la droite et du centre à la une, ainsi qu'un fusil-mitrailleur Uzi et une inscription en arabe signifiant "loi du talion" a été découvert par les enquêteurs, selon une source proche de l'enquête.

Le candidat LR est protégé en permanence par six officiers de sécurité, dont des tireurs d'élite. Un journaliste de franceinfo précise que les services de sécurité lui ont (...) Lire la suite sur Francetv info

Terrorisme : la présidentielle visée
Attentat déjoué : François Fillon apparaît dans un montage photo
Terrorisme : François Fillon appelé à être plus prudent par le ministère de l'Intérieur
Candidats à la présidentielle : la sécurité renforcée
DIRECT. Attentat déjoué pendant la présidentielle : un drapeau de l'Etat islamique retrouvé au domicile des deux suspects à Marseille

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages