Attentat déjoué du Thalys : le coupable présumé assure regretter

Le 21 août 2015, armé, Ayoub El-Khazzani, un Marocain de 25 ans, a été maîtrisé dans un Thalys en circulation par des militaires américains et des passagers. Son procès a commencé lundi 16 novembre. Pour l'instant, Ayoub El-Khazzani donne l'impression de ne reconnaître que ce qui l'arrange. Il a reconnu d’abord les faits, avant de se rétracter deux heures plus tard, invoquant une erreur de traduction. Ce sont uniquement les trois Américains, qui l’ont maîtrisé, qu'il visait. Il a demandé pardon Le 21 août 2015, armé d'une kalachnikov et d'une arme de poing, Ayoub El-Khazzani faisait irruption dans une rame du Thalys. Il a désigné Abdelhamid Abaaoud, un des organisateurs des attentats du 13-Novembre, comme étant le commanditaire de l'attaque. Il assure ne pas connaître les complices présumés à ses côtés dans le box des accusés. Il déclare aussi qu'il était à l'époque dans un autre monde, qu'il adhérait aux thèses du groupe État islamique, mais il assure avoir changé et demande pardon aux victimes. La cour d’assises a un mois pour juger cette affaire.